Congo - Les Bantous de la Capitale

Congo - Les Bantous de la Capitale

 

Lorsque, le 15 août 1959, les Bantous de la capitale firent leur premier concert à Brazzaville, un an exactement avant l’accession à l’indépendance de la République du Congo, pas mal de mélomanes locaux découvrirent que les célèbres musiciens fondateurs de la formation étaient bien leurs compatriotes.

 

 

A cette époque, Jean-Serge Essous, Dieudonné « Nino » Malapet, Saturnin Pandy, Edouard « Edo » Ganga, Célestin « Célio » Kouka et Daniel Loubelo « De la lune » avaient été les protagonistes d’un mouvement musical qui bouleversa le paysage culturel d’Afrique Centrale.

 

 

Sur l’autre rive du fleuve Congo, à Léopoldville, aujourd’hui Kinshasa, capitale de l’ex-Zaïre, l’actuelle République démocratique du Congo, ils avaient donné impulsion à la naissance des premiers orchestres urbains qui propulsèrent la rumba congolaise dans tout le continent.

Presque un demi siècle après leurs débuts, c’est la nouvelle percée internationale de ceux que l’on appelle « Bakolo Mboka », « les Doyens du Pays », et l’ont considère parmi les emblèmes identitaires du Congo-Brazzaville